à découvrir chez nos partenaires

 

 

 

 

ENTRE ART CONTEMPORAIN ET SPECTACLE VIVANT
Jeanne Mordoj / Hannah Darabi / Benoit Grimbert
>performances / dans le cadre du Périphérique Festival des Arts mêlés 13e

mardi 21 février - 20h
Auditorium de Coulanges / Gonesse

• LA FRESQUE
Jeanne Mordoj – Cie Bal
La Fresque, un morceau d’art brut, des corps de femmes, grotesques, nues, intensément vivantes, tout un peuple, dansantes, dans une grande liberté, en mouvement, d’un seul trait, d’un souffle… dessinées les yeux fermés.

 • NEUKÖLN « HEROES »
Hannah Darabi / Benoit Grimbert

Neuköln «Heroes» est un projet photographique et éditorial de Hannah Darabi et Benoit Grimbert, influencé par la période berlinoise de David Bowie. Ce diaporama est accompagné par une improvisation musicale de Christophe Jean et une performance chorégraphique d’Ingrid Luley, chanteuse inclassable. Entre DJ et compositeur, Christophe Jean s’inspire ici de l'album «Heroes».

• SPACE ODDITY
Benoit Grimbert

Livre présenté en avant-première par l’auteur Benoit Grimbert et l’éditeur Thorsten Baensch (Bartleby & Co., Bruxelles)

Le 27 août 1783 le tout premier ballon à hydrogène de l'histoire s'écrase à Gonesse et provoque la panique chez les habitants, qui le reçoivent à coups de fourches et de pierres. Une « Instruction au peuple » est rapidement publiée précisant que « chacun de ceux qui découvriront dans le ciel de pareils globes, qui présentent l'aspect de la lune obscurcie, doit donc être prévenu que ce n'est qu'une machine »; la conquête de l'air et de l'espace est en marche. Mêlant textes et images d'époques et de provenances variées – convoquant ce qui, ayant trait au ciel, résiste toujours à l'interprétation, Space Oddity* revisite et interroge cet épisode fameux de l'histoire de Gonesse.

 *Space Oddity, que l'on peut traduire par "curiosité (ou étrangeté) de l'espace" ; une référence à l'épisode du ballon et autres ovnis... mais aussi un clin d’œil à David Bowie et à son 45t sorti quelques jours avant l’alunissage d'Appolo 11.

>tarif plein 13 € / réduit 8 € / enfant 6 €
>Réservation au 01 34 45 97 60 • www.ville-gonesse.fr

 

 


TASTE OF POISON
Patrick Bonté - Cie Mossoux Bonté
>danse / dans le cadre du Périphérique Festival des Arts mêlés 13e

mardi 21 février - 20h30
Théâtre Paul Éluard / Bezons

Cinq experts en comportement testent les formats préconisés de nos jours. Ils se soumettent eux-mêmes aux expérimentations, adoptant avec une rigueur toute scientifique une succession de situations données. Des conduites qui semblent libérer les nerfs : addictions, passages à l’acte, jeux de pouvoir, profits sans gêne, comportements pervers, pulsions libérées se transformant assez rapidement en tristes passions. Douze tests, annoncés et évalués en anglais, rythment le spectacle. Etats de corps, bouts d’existence s’incarnent dans le mouvement et l’action. Tout semblait sous contrôle, mais la machine s’emballe, les gestes délirent et détournent le sens, dans une sensation d’étrangeté qui vacille entre rire et larmes. Dans la ligne d’Histoire de l’imposture, Nicole Mossoux et Patrick Bonté poursuivent une lecture fantasmatique de l’univers contemporain, usant du mouvement, de la voix et de la présence comme de clés d’interprétation.

>tarif plein 13 € / réduit 10 € / abonnés au TPE 6 € à 8 €
>Réservation au 01 34 10 20 20 • www.tpebezons.fr

 

 


FILLE DU PARADIS
Nelly Arcan / Ahmed Madani
>théâtre

Mardi 28 février - 20h30
Centre culturel L'imprévu / St-Ouen-l'Aumône

C’est une trajectoire fulgurante. Celle de Cynthia, étudiante en littérature qui pousse le dénigrement de soi à son paroxysme, en devenant escort-girl au Canada. Adaptée du roman autobiographique Putain de Nelly Arcan nominé au prix Médicis en 2001, cette pièce questionne la place des femmes dans notre société, femmes-objets dès l’enfance, confrontées à un idéal de perfection inatteignable. Soif de vivre et détresse profonde s’entrechoquent alors. Ahmed Madani, Directeur du Centre dramatique de l’Océan indien de 2003 à 2007, dévoile la puissance de ce texte dans un décor sobre, en contrepoint des musiques rock de la chanteuse PJ Harvey. Les propos sulfureux de l’héroïne disparaissent alors sous l’humanité sensible et meurtrie qui affleure à chaque parole. Et c’est un solo troublant, où l’actrice réunionnaise Véronique Sacri prend corps avec son personnage, avec une diction juste et précise. Nulle exhibition sur scène, mais une interprétation lumineuse, d’une force et d’une intensité à couper le souffle dans ce cri viscéral, rageur et sans concession contre l’icône dévastatrice de la femme parfaite.

>tarif plein 14 € / réduit 12 €
>Réservation au 01 34 21 25 70 • www.ville-soa.fr