BESSIE À BROADWAY !

création 2016|2017
Frank Capra, Alain Moget

Pépite de l’âge d’or du cinéma muet, Bessie à Broadway de Frank Capra (1928) se dévoile le temps d’un ciné-concert imaginé par Alain Moget. Dans une atmosphère de cirque et de music-hall, le pianiste-compositeur enchante les images grâce à la partition pour piano, violoncelle, flûte et deux voix qu’il a spécialement composée pour ce film. L'histoire : un comédien vedette de Broadway, grimé en acteur de bonne foi, fait hurler de rire les spectateurs new-yorkais aux dépens de la troupe itinérante, invitée à cette seule fin cruelle, qu'anime l'intrépide Bessie, dont il est cependant aussi tombé amoureux…

Le film pose la question récurrente et toujours si actuelle d'un théâtre qui s'adresserait à tous - on disait avant un théâtre "populaire" -, et réactive donc toutes nos interrogations sur la variété des formes, des genres, des approches professionnelles, des métiers et des statuts, du beau, du bien… Qui est fondamentalement dans le vrai ? Broadway et son public urbain, formé - habitué, au moins - qui apprécie immédiatement le mauvais tour que le producteur Arnold Wingate joue, dans le film, à la compagnie itinérante qu'il a invitée dans son théâtre, ou bien, justement, cette compagnie dirigée par M. Bolivar, lequel a joué Shakespeare quarante ans plus tôt auprès d'un grand homme de théâtre américain, et qui montre désormais à un public sans expérience des mélodrames épiques, au mode de jeu grandiloquent et aux effets spéciaux qui font hurler de rire les gens de la ville !

La musique accompagne ces images avec l'intensité, l'humour et la sensibilité qu'imposent les aventures palpitantes, drôles et émouvantes de ces personnages hauts en couleurs.

 

-----------------
BIOGRAPHIE

Compositeur et pianiste, Alain Moget a beaucoup travaillé pour le théâtre et s'est également découvert, depuis quelques décennies, une passion pour l'accompagnement musical des chefs-d'œuvre du cinéma muet. Cette passion l'a conduit à être programmé dans de nombreuses scènes nationales et institutions culturelles, et dans des festivals comme Cannes, La Rochelle, Le Havre, Orléans, Quimper, Seine-Saint-Denis, Belfort, Toulouse, Tétouan, Saint-Denis de La Réunion... Cette démarche artistique a également généré un compagnonnage exceptionnel de plus de vingt ans avec la Cinémathèque française (Paris). Alain Moget était d'ailleurs l'un des cinq compositeurs invités pour le Cinquantenaire de la Cinémathèque, aux côtés de Georges Delerue et de Raymond Alessandrini.

Il a travaillé sur les films de plus d'une centaine de réalisateurs aux univers très différents, parmi lesquels les Frères Lumière, Louis Feuillade, Michael Curtiz, Fritz Lang, G.W. Pabst, André Antoine, Henri Fescourt, Julien Duvivier, Jean Epstein, Marcel L’Herbier, Charles Vanel, Louis Delluc, Jacques Feyder, Jean Renoir, Charlie Chaplin, Erich Von Stroheim, Carl Dreyer, Yasujirô Ozu, René Clair, Frank Capra, Buster Keaton, Cecil B. De Mille, F.W. Murnau, Tod Browning et bien d'autres, souvent à l'occasion de larges rétrospectives auxquelles la Cinémathèque française a souhaité l'associer.

Un autre compagnonnage artistique se poursuit aujourd'hui avec L'apostrophe, qui a d'abord accueilli son premier trio instrumental pour l'accompagnement musical de Six et demi, Onze (Jean Epstein) et de Loulou (G.W. Pabst) et qui a ensuite produit et programmé en 2010, 2014 et 2015 les ciné-concerts Gosses de Tokyo (Yazujirô Ozu) et L'Aurore (F.W. Murnau), pour lesquels Alain Moget a inauguré une nouvelle forme de composition musicale qui intègre des textes sous forme de "lyrics" et qui s'appuie sur une formation en quintet réunissant un trio instrumental et deux chanteuses.

Le travail musical d'Alain Moget a pour ambition de restituer aux films tout leur sens et leur pouvoir d'émotion - dont le rire, à part entière - dans un moment intense de partage avec les spectateurs.

 

 


piano, direction musicale, musique originale, textes Alain Moget • chant, percussions, effets Natacha Moget, Mylène Padoan • flûte Aline Cheminade • violoncelle Thibaud Verbe • Conseillère artistique Mylène PadoanBessie à Broadway (The Matinee Idol), Frank Capra (USA, 1928, NB, muet), comédie • ©Cinémathèque Française

 

>en savoir + www.alainmoget.com

AUTOUR DU SPECTACLE 

durée annoncée 1h55
--------
âge 10 ans et +

spectacle(s) lié(s) 
PARTENAIRE(S)