DE LA JUSTICE DES POISSONS

création 2015|2016

dialogue avec une idée de philosophie politique

Henri Jules Julien
La possibilité d'un autre partage

Dans De la justice des poissons, une conférencière arabe, polyglotte et spirituelle, dialogue avec une idée assez répandue : nous, habitant des villes européennes, n'avons-nous pas une part de responsabilité dans les désastres qui se produisent loin de chez nous, par le simple fait que nous sommes riches ? Mais elle se pose – et nous pose – un autre problème : comprenons-nous tous vraiment la même chose quand on aborde ces questions ? Alors elle reprend l'exactement même idée en changeant de point de vue.
« Nous » devient « ils ». On était dedans, on est dehors – ou le contraire. On était nous, on est toujours nous – mais plus les mêmes. Et comme, depuis le début, la brillante causerie doit s’accommoder sur scène de la présence d'un contrebassiste têtu, les deux protagonistes, forcés de cohabiter, sont aussi forcés de mesurer l'étendue de leur désaccord. Et si de l'incompréhension acceptée, des différences de perception reconnues, naissait la possibilité d'un autre partage ?

>spectacle en français et en arabe

 

UNE SOIRÉE DEUX SPECTACLES !
DE LA JUSTICE DES POISSONS sera précédé deTROIS SONGES (Le procès de Socrate) d'Olivier Saccomano et Olivier Coulon-Jablonka

conception, écriture et mise sur scène Henri Jules Julien • avec Nanda Mohammad et David Chiesa (contrebasse) • lumières Jean-Luc Chanonat

Production Productions du Limon, CCAM scène nationale de Vandoeuvre-les-Nancy, Ville de La Chaux-de-Fonds, ABC La Chaux-de- Fonds • aide au projet DRAC Ile-de-France • aide SPEDIDAM• soutien L'échangeur Bagnolet, Le Théâtre Athénor Saint-Nazaire,l’Institut Français du Caire

spectacle(s) lié(s) 
PARTENAIRE(S)