KISS & CRY

Nano Danses

Michèle Anne Demey I Jaco Van Dormael • Collectif Kiss & Cry

Il y a les gens qu’on a aimé, et qu’on oublie. Il y a ceux auxquels on pense tous les jours. Il y a les gens qui ne sont pas encore là, ceux dont on rêve, ceux qu’on attend et qui ne viendront pas... Une femme attend, seule, sur un quai de gare enneigé. Elle songe à tous ses disparus, ces cinq hommes qu’elle a profondément aimés. Huit techniciens et trente doigts de danseurs s’affairent pour donner vie, par l’intermédiaire de huit caméras et d’une trentaine de maquettes, à un monde de la taille d’un mouchoir de poche. Fabuleux ballet de mains ! Avec leur NanoDanse, le duo belge Michèle Anne De Mey / Jaco Van Dormael crée sur le plateau un monde cinématographique inventif et émouvant qui dévoile en direct sa fabrication fascinante.

 

----------
NOTE D'INTENTION

Salué par une critique unanime lors de sa création à Mons en mars 2011, Kiss & Cry est un spectacle inédit, confrontant cinéma, danse, texte, théâtre et bricolages de génie. Une pièce qui invite le spectateur à assister au même instant à un spectacle chorégraphique singulier, à une séance de cinéma ainsi qu’au making of du film. Les codes se croisent : écriture cinématographique, présence scénique propre au théâtre, registre sensitif de la danse... Personnages principaux, les mains interpellent par leur sensualité et leur nudité. Le décor de miniatures dans lequel elles évoluent témoigne d’une précision absolue.

Kiss & Cry inaugure une nouvelle manière de raconter qui ouvre plus avant le spectre de l’imaginaire. Un spectacle ambitieux porté par un collectif bousculant les frontières de toutes les disciplines artistiques pour créer une œuvre chaque jour différente, chaque jour unique. Kiss & Cry a été nominé dans les catégories « création artistique et technique » et « spectacle de danse » des Prix de la Critique théâtrale de la saison 2010-2011.

« Entrer dans le Nanomonde, c’est regarder la matière à très petite échelle. Une décomposition extrême qui permet de comparer l’exploration de l’infiniment petit à celle de l’infiniment grand, cette fois au cœur de la matière Danse. Rien n’est grand ou petit que par comparaison disait Gulliver en arrivant à Brobdingnag. Il s’agira de faire du spectaculaire avec du tout petit. Utilisant à la fois la technologie (micro caméras, projection sur écran, filmage en direct) et l’artisanal (décors et personnages de modèles réduits). Ce contraste mettra en évidence la fragilité et la simplicité d’un univers poétique où l’on se jouera de la pesanteur en travaillant sur le monde du dessus et du dessous... Intempéries miniatures, grands ballets aquatiques revus à l’échelle de dix doigts, illusionnisme et illusions d’optique. Kiss & Cry met le spectateur face à l’envers du décor. Sur scène, la caméra révèle des petits mondes cachés, la danse des doigts, des personnages miniatures chevauchant une tortue géante. Les doigts danseurs traversent avec agilité des mondes ludiques. L’index est boiteux, le pouce fait bande à part. Chaque univers en contient un autre plus petit. Les miniatures sont le miroir de notre monde, avec la force satirique et le pouvoir d’abstraction que crée la distorsion des échelles.»
JACO VAN DORMAEL – MICHÈLE ANNE DE MEY

 


idée originale Michèle Anne De Mey & Jaco Van Dormael • en création collective avec Grégory Grosjean, Thomas Gunzig, Julien Lambert, Sylvie Olivé, Nicolas Olivier • chorégraphie Michèle Anne De Mey, Gregory Grosjean • mise en scène Jaco Van Dormael • texte Thomas Gunzig • scénario Jaco Van Dormael • lumière Nicolas Olivier • image Julien Lambert, Aurélie Leporq • décor Sylvie Olivé, assistée d'Amalgames • assistant à la mise en scène Benoît Joveneau, Caroline Hacq design sonore Dominique Warnier • son Boris Cekevda • manipulations et interprétation Bruno Olivier, Gabriella Iacono, Pierrot Garnier • construction et accessoires Walter Gonzales, Amalgames • conception deuxième décor Anne Masset, Vanina Bogaert, Sophie Ferro • régie générale Nicolas Olivier • techniciens de création Gilles Brulard, Pierrot Garnier, Bruno Olivier • musiques George Frideric Handel, Antonio Vivaldi, Arvo Pärt, Michael Koenig Gottfried, John Cage, Carlos Paredes, Tchaikovsky, Jacques Prevert, Ligeti, Henryk Gorecki, George Gershwin • narrateur Jaco Van Dormael / Valentijn Dhaenens (néérlandais) / Yvan Fox (espagnol) / Toby Regbo (anglais) / Marcus Himbert (allemand) / Angelo Bison (italien)  • © Maarten Vanden Abeele

production Astragales ASBL associé à Charleroi Danses, Le MARS, Les Théâtres de la Ville de Luxembourg • aide Fédération WallonieBruxelles. 

AUTOUR DU SPECTACLE 

• durée 1h15
--------
• âge 12 ans et +