LE SILENCE DE L’EXODE

dans le cadre de 

♦ INTERVIEW / Le silence de l'exode sur la radio RGB 99.2 FM (oct. 2015)
YOM
Les notes croisées d’une épopée

Entre puissante ancestralité et étonnante modernité, fruit d’une commande du Festival d’Île-de-France, Le Silence de l’Exode part de l’histoire fondatrice de la sortie d’Egypte du peuple juif et de ses longues années d’errance dans le désert du Sinaï. À cette aune, le compositeur et clarinettiste Yom fait germer la vibrante traversée d’un ailleurs mystique, à la croisée des musiques juives, orientales et moyen-orientales. Les envolées véloces de sa clarinette, aux sons lourds et graves, tissent le fil initiatique d’une épopée où prennent part les percussions persanes de Bijan Chemirani, le violoncelle orientalisant, façon oud, de Farid D, et la contrebasse inspirée de Claude Tchamitchian. En lumineuse et brûlante ferveur.

• durée estimée du concert : 1h15

 


DANS LA PRESSE
« Présentée lors du dernier Festival d’Ile de France, la création Le Silence de l’Exode vient s’ajouter à la liste hétéroclite des projets avec lesquels le clarinettiste Yom tourne régulièrement. Loin des fantaisies rock-electro de ses Wonder Rabbis, il y met en musique, en configuration acoustique, la sortie d’Egypte, mythe fondateur du peuple juif : un retour aux sources réinventé pour ce créatif invétéré, qui relit la tradition klezmer en puisant à la fois aux racines ashkénazes et aux sonorités séfarades. De ces quarante années d’errance dans le désert, il exalte ainsi les accents les plus mystiques, accompagné par les archets de Farid D, au violoncelle oriental, et de Claude Tchamitchian, à la contrebasse, ainsi que par les percussions iraniennes (zarb, daf et bendir) de Bijan Chemirani. Les envolées répétitives et véloces de sa clarinette, qui rappellent ses furieuses variations en duo avec Wang Li, mènent à la transe. Ces solos très denses alternent avec des mesures plus dépouillées, plus méditatives. Le tout traduit dans un juste équilibre les craintes, les espoirs et l’indéfectible ferveur éprouvés dans l’Exode. » • Anne Berthod, Télérama

« Au moment où les instruments s’enflamment, où la clarinette s’envole dans l’air brûlant, la musique peut s’articuler entre lyrisme et
ferveur. »
• Jazz News – Octobre 2014

« Quelque chose de sacré palpite ici, dans ce Silence de l’Exode, premier choc de la rentrée. » • Les Inrocks.com - 10 Octobre 2014

« La plus aboutie des productions du clarinettiste klezmer. (…) Un cheminement entre la tradition et codes occidentaux, arabesques orientales et transe. Mystique et lumineux. » • Libération – 6 Octobre 2014

« Avec cette relecture poignante du mythe fondateur du peuple juif, le clarinettiste klezmer signe l’un de ses plus beaux projets, enfin gravé sur un disque fidèle au live en tout point. » • Télérama Sortir – Septembre 2014

 

 


composition, clarinettes Yom • violoncelle Farid D. • contrebasse Claude Tchamitchian • zarb, daf, bendir Bijan Chemirani

production Planètes Rouges • commande Festival d’Île-de-France

 

programme de salle: 
PARTENAIRE(S) 

en savoir plus

YOM
compositeur et clarinettiste / Artiste en résidence
Yom