LE YARK

Bertrand Santini, Élodie Ségui
Un monstre pas si terrible que cela

Le Yark, bouffeur d’enfants sages, est l’un de ces monstres dont raffole le théâtre jeune public. Mais après tout, dans la mesure où chacun(e) d’entre nous porte sa part de monstruosité, mieux vaut s’y confronter dès le plus jeune âge. Et ce Yark, par exemple, il n’est peut-être pas si terrible que cela : il suffit qu’il rencontre la charmante Madeleine pour qu’il renonce à la dévorer tout cru. A partir de ce récit à l’écriture incisive de Bernard Santini, Élodie Ségui fait de la transformation physique des acteurs le pont qui permet de passer de la narration à l’incarnation. Ainsi, c’est à vue que l’acteur couvre son visage de glaise et de pigment pour devenir le Yark. Les mots du récit ont alors le pouvoir magique de donner corps aux personnages.

 

• FIGUIER BLANC renseignements et réservation au 01 34 23 58 00 • www.argenteuil.fr
• THÉÂTRE DU CORMIER renseignements et réservation au 01 39 78 68 04 • http://www.ville-cormeilles95.fr/equipement/theatre-du-cormier

création Cie L’organisation • mise en scène Élodie Ségui • avec Frédéric Combe, Baptiste Raillard et en alternance Hélène Marchand ou Charlotte Noiry • création sonore Emmanuelle Destremau • musique Alexander Van Pelt et Ruppert Pupkin • conseils dramaturgiques Simon Bomo

production Cie L’organisation • coproduction L’apostrophe scène nationale de Cergy-Pontoise et du Val d’Oise