MEGURI

Exubérance marine / Tranquillité terrestre

Sankai Juku

Danseur et chorégraphe japonais, Ushio Amagatsu fait partie de la deuxième génération de danseurs butô ; Tatsumi Hijikata et Kazuo Ohno en étant les fondateurs, dans les années 1960. Mouvement d’avant-garde dont la genèse est profondément liée au contexte social et politique d’un pays dont la génération «post-Hiroshima » est alors bouleversée par une occidentalisation durement ressentie dans tout le pays, le butô jette les bases d’une approche radicale de la danse contemporaine. En 1975, Ushio Amagatsu fonde la compagnie Sankai Juku (« l’atelier de la montagne et de la mer »), dont les spectacles, depuis, tournent très régulièrement en Europe.

----------

"Le mot MEGURI vient de MEGURU qui s’écrit 回 en caractère chinois (écriture figurative), et fait référence à une rotation, à un cycle comme celui de l’eau par exemple, et, au-de-là, à toute chose en mouvement circulaire. MEGURI signifie donc par extension ce qui circule en suivant un certain ordre ; par exemple, le passage du temps, les changements de saison, et l’évolution des choses, etc… Le mur qui constitue le fond du décor s’inspire des fossiles de crinoïdes, animaux aquatiques en forme de plantes, apparus dès l’époque du paléozoïque."
Ushio Amagatsu

 

DANS LA PRESSE
« C’est toujours un événement de retrouver la beauté lancinante des œuvres d’Ushio Amagastu. Cette création de 2015 avec sa troupe japonaise Sankai Juku revient en France pour une tournée exceptionnelle.

Ushio Amagastu a toujours œuvré dans le sens d’un art ouvert, tourné vers la vie et vers l’universalité, et en constante recherche d’équilibre avec la mort. Sa dernière pièce Meguri, traduit ces élans dans une esthétique très soignée. Devant un décor figurant un mur incrusté de plantes et d’animaux fossilisés, les huit danseurs s’emparent du temps comme du cycle de la vie. Le titre Meguri fait allusion à cette boucle autant qu’à l’idée de circulation, tandis que le spectacle invite les éléments eau, terre, feu et vent à constituer des paysages mouvants. Avec un sens aiguisé des mouvements d’ensemble, et avec une propension à la grâce jusque dans les ports de bras, le chorégraphe livre ici un véritable ballet. »
La Terrasse – octobre 2016

 


Sankai Juku • chorégraphie, conception, direction Ushio Amagatsu • musique Takashi Kako, Yas-Kaz, Yoichiro Yoshikawa • avec Ushio Amagatsu, Semimaru, Toru Iwashita, Sho Takeuchi, Akihito Ichihara, Dai Matsuoka, Norihito Ishii, Shunsuke Momoki • régisseur, chef de plateau Kazuhiko Nakahara • régisseur assistant Keisuke Watanabe • technicienne lumières Satoko Koizumi • technicien son Akira Aikawa • réalisation du mur de fond Roshi • réalisation des costumes Masayo Lizuka • administration Midori Okuyama, Yasuko Takai • tournées Europe, Amérique Latine Pierre Barnier • ©Sankai Juku 

Coproduction Théâtre de la Ville / Paris, Esplanade - Theatres on the Bay / Singapore, Kitakyushu Performing Arts Center / Fukuoka (Japon), Sankai Juku / Tokyo (Japon) • maquillage fourni par Shiseido.

Première à Kitakyushu Performing Arts Center, mars 2015

programme de salle: 
AUTOUR DU SPECTACLE 

durée 1h20
--------
âge 15 ans et +