MELTING'POTES 2018

♦ INTERVIEW / sur la radio RGB 99.2 FM (mars 2016)

10 au 12 avril : Les rencontres interscolaires des arts

Dans une véritable émulation collective, les Melting’Potes, parrainés par une personnalité publique depuis deux saisons, réunissent chaque année au printemps plus de 500 à 700 élèves valdoisiens, tous concernés par les dispositifs d’éducation artistique et culturelle en milieu scolaire. Tout au long de l’année, ces élèves pratiquent la danse ou le théâtre dans les classes, sous la houlette d’artistes professionnels qui leur offrent ainsi quelques outils fondamentaux leur permettant de regarder le monde avec une sensibilité et une intelligence accrues. Autour de ce travail et pendant trois jours, c’est dans un véritable bain créatif que plongent dans un même élan, élèves, artistes et enseignants. Deux thèmes tirés au sort (« Dans les marges » et « Saison 7 épisode 23 » en 2017), une vingtaine de groupes d’élèves et autant d’artistes, une poignée d’heures de création... et ils enflamment les planches !

 

Partenariat
Rectorat de l’Académie de Versailles (Délégation Académique à l’Action Culturelle), l’Inspection Académique du Val-d’Oise et la Direction Régionale des Affaires culturelles d’Ile-de- France, les établissements scolaires et les élèves participants.

 


Si la programmation est la partie émergée de l’iceberg, une activité importante de la scène nationale est consacrée à l’appréhension de l’art par les élèves, grâce aux liens artistes-enseignants tissés au fil des projets. Tout au long de l’année, des artistes interviennent dans des écoles primaires, collèges, lycées et université du territoire. Par la pratique de disciplines artistiques telles que la danse, le théâtre, la lecture, l’écriture ou la musique et par l’expérience de spectateurs qu’ils nourrissent au cours de l’année, les élèves cultivent un regard singulier, éclairé et sensible sur le monde.

Résidence territoriale artistique et culturelle en milieu scolaire
Ce dispositif implique pendant une année une équipe artistique, une structure culturelle, ainsi que plusieurs établissements partenaires. Les résidences sont financées sur projet par la DRAC Île-de-France, ouvertes à l’ensemble des établissements scolaires du territoire et pouvant associer des structures associatives.

 

PEAC (Projet d’éducation artistique et culturelle)
Il s’agit de réunir un ou plusieurs artistes, une structure culturelle ainsi que des classes d’établissements scolaires. Financé par le Rectorat de l’Académie de Versailles, le projet qui découle de ce partenariat est une pratique artistique en ateliers et ou en classes.

 

Enseignement de spécialité et option facultative
Deux aspects de la pratique de l’art à l’école. Un ou des artistes sont impliqués tout au long de l’année dans le cadre d’ateliers hebdomadaires avec des lycéens. Cet enseignement en danse ou théâtre est noté au baccalauréat.

 

Dans le cadre de ces projets, la Scène nationale a le plaisir de collaborer avec des artistes que l’on retrouve dans les spectacles de la saison 17/18..
Pierre Badaroux – (Mic)zzaj I Raphaël Cottin – La Poétique des Signes I Judith Depaule – Mabel Octobre I Myriam Gourfink – Compagnie Myriam Gourfink – LOLDANSE  I Philippe Lafeuille – La Feuille d’Automne I Gloria Paris – Chant V I Marc Prin – Théâtre à Bout Portant I Élodie Segui – L’Organisation I Patrick Zingilé – Compagnie P.Z

 

L’apostrophe s’engage par ailleurs auprès des publics dits « empêchés » dans le cadre de deux conventions 
Des artistes complices de la Scène nationale mènent des ateliers au sein des dispositifs suivants :
>Culture et Santé au Centre Hospitalier René Dubos à Pontoise auprès de jeunes gens pris en charge par le Service de psychopathologie de l’adolescent et du jeune adulte (Hôpital de jour L’Esquisse et Unité Lou Andréas Salomé)
>Culture et Justice à la Maison d’arrêt du Val d’Oise à Osny.