NIJINSKI À MINUIT

création 2015|2016

Inspiré de "L’après-midi d’un Faune "

Ko Murobushi
Le Faune et les étincelles du Butô

Danse des ténèbres, corps obscurs. En proclamant la « révolte de la chair », dans le Japon des années 1960, Tatsumi Hijikata répandait le soufre du Butô, cette danse d’avant-garde autant qu’archaïque, que l’on pourrait qualifier d’animisme contemporain. Ko Murobushi en est aujourd’hui l’un des plus fidèles héritiers, en incarnation d’une spiritualité organique que la lecture de Nietzsche, Georges Bataille ou encore Michel Foucault vient nourrir. « Mon corps n’est jamais un, il est toujours innombrable », dit-il à l’orée d’une nouvelle création qui vise à réveiller, avec une dizaine d’interprètes, le fantôme du Faune immortalisé par Nijinski. Avec la conviction qu’il y a là un formidable combustible pour émettre de nouvelles étincelles.

chorégraphie Ko Murobushi • musique Osamu Goto • scénographie et lumière Sallahdyn Khatir • costumes Laurence Bruley • interprétation Aymeric Bichon, Kevin Franc, Fhunyue Gao, Izaskun Insausti, Anaïs Michelin, Yo Nakamura, Alexandra Rogovska, Fanny Sage, Hélèna Sampaio van Riemsdyk, Sarjo Sankareh, Kaori Seki, Oliver Tida, Leandro Villanvicencio Crupi, Hanna Wiadrowska

Production K & Associés / Ko & Edge • coproductions Impulstanz-Vienna International Dance Festival, EPPGHV La Villette / Paris Performing Arts Japan Programme for Europe •  soutien Centre National de la Danse / Paris, La Briqueterie – Centre de développement chorégraphique du Val-de-Marne

AUTOUR DU SPECTACLE 

À RETROUVER
du 30 novembre au 4 décembre à la Grande Halle de La Villette à Paris