PEER GYNT

Henrik Ibsen I Irina Brook I Sam Shepard I Iggy Pop

Iggy Pop en Peer Gynt, la metteure en scène Irina Brook en rêvait quand elle avait dix-huit ans... alors trente ans plus tard, elle lui demande de mettre la main à cette version rock’n roll et électrique créée pour le Festival de Salzbourg en 2012. Peer Gynt, personnage ambitieux qui abandonne tout pour poursuivre ses rêves de gloire (et va même jusqu’à vendre son âme au roi des Trolls), aspire ici à devenir une star, dans la lignée d’Iggy Pop ou David Bowie. Avec une brillante distribution internationale d’acteurs, chanteurs, musiciens et danseurs, Irina Brook revisite les questionnements philosophiques et existentiels soulevés par Henrik Ibsen dans sa pièce : au fond, qu’est-ce qu’être soi-même ?

 

----------
NOTE D'INTENTION

Quand j’avais 18 ans, je vivais à New York un moment de rêve rock’n’roll. J’étais serveuse dans un café et je poursuivais mes études d’art dramatique. Je croisais alors des musiciens, comme Iggy Pop et David Bowie. J’ai eu une révélation en lisant Peer Gynt pour la toute première fois : j’étais captivée par ce classique si délirant, si poétique, d’une modernité frappante. Et j’ai commencé à imaginer (je n’étais pas du tout metteur en scène à l’époque) une version musicale avec Iggy Pop en Peer Gynt et David Bowie en roi des Trolls.

Fast-forward, trente ans plus tard, on me demande de monter un spectacle pour le Festival de Salzbourg. Je reprends la pièce que je n’ai pas relue depuis. Même choc. Je redécouvre une histoire d’aventures incroyable, écrite librement, comme le scénario d’un film. Elle raconte l’épopée d’un jeune homme ambitieux et égoïste qui rêve de gloire, poursuit les femmes, boit à l’excès, abandonne sa mère adorée, vend son âme au roi des Trolls. Seule Solveig reste fidèle et pure par amour pour lui. Elle promet de l’attendre...

À travers cette fuite en avant, Peer se débat sans cesse contre le leitmotiv du ”qui suis-je ?” Bien qu’il ait fait fortune et semble réussir à oublier ses origines et accomplir ses ambitions, il est hanté sans relâche par des questions douloureuses : « Qu’est-ce que l’ego ? », « Où se trouve le vrai moi ? »

Menteur, rêveur, poète. Insolent et anticonformiste, séducteur, lâche et irresponsable, Peer Gynt reste pour tous, mais surtout pour lui-même, une énigme insoluble.

Lors de la relecture du texte d’Ibsen, je retrouve ma première impulsion et je fais donc de Peer Gynt un jeune musicien-chanteur, qui réussit à quitter son village natal, laissant tout le monde sur son chemin pour devenir une star, un rocker dans la lignée d’Iggy Pop, dans un univers théâtral imaginaire, une sorte de downtown new-yorkais.

J’ai rassemblé une distribution multiculturelle et pluri-disciplinaire : acteurs, danseurs, chanteurs, musiciens. La danseuse indienne Shantala Shivalingappa joue la fidèle Solveig. Le plus grand des comédiens islandais, Ingvar Sigurdsson, incarne Peer Gynt.

Un groupe de musiciens constitue la base de la narration, accompagnant de nouveaux textes et poèmes de Sam Shepard écrits à l’occasion pour les monologues de Peer. Iggy Pop a contribué à cette aventure en composant deux nouvelles chansons pour le spectacle.

Le chef-d’œuvre d’Ibsen offre une richesse théâtrale unique. Il me permet de partager avec vous non seulement l’un des plus grands classiques du répertoire, mais aussi une histoire accessible à tous, un questionnement philosophique et existentiel, sous la forme d’un conte de fées intemporel.
Irina Brook

 


d’après Henrik Ibsen I adaptation et mise en scène Irina Brook I poèmes Sam Shepard I chansons Iggy Pop I chorégraphie Pascale Chevroton I scénographie Noëlle Ginefri I costumes Magali Castellan I masques Cécile Kretschmar assistée de Sarah Dureuil I lumière Arnaud Jung I assistant à la mise en scène Simon Courtois I avec Helene Arntzen, Frøydis Arntzen Dale, Diego Asensio, Jerry Di Giacomo, Scott Koehler, Mireille Maalouf, Roméo Monteiro, Damien Petit, Margherita Pupulin, Pascal Reva, Augustin Ruhabura, Gen Shimaoka, Shantala Shivalingappa, Ingvar Sigurdsson I ©Gaële Simon

Production C.I.C.T. – Théâtre des Bouffes du Nord I Théâtre National de Nice - centre dramatique national Nice Côte d’Azur.

AUTOUR DU SPECTACLE 

• durée 2h45
--------
• âge 15 ans et +
--------
• spectacle en anglais surtitré

 

PARTENAIRE(S)