SOULÈVEMENT(S)

création 2015|2016

♦ INTERVIEW / Soulèvement(s) sur la radio RGB 99.2 FM (juin 2015)
Marcel Bozonnet – Les Comédiens Voyageurs
La force subversive de l’éloquence

À quel moment une révolution s’incarne-telle ? Qu’est-ce qui fait qu’à un moment donné les événements se précipitent, que le temps s’emballe et se condense, et qu’il crée une rupture qui réoriente l’histoire ? Et quels discours en portent le flot ? Au coeur des soulèvements populaires qui renversent l’ordre des choses, des paroles s’élèvent. Force subversive de l’éloquence, bouche qui délivre, art oratoire. En complicité avec la comédienne Valérie Dréville et avec le metteur en scène et compositeur Richard Dubelski, qui fut l’interprète et le collaborateur de Georges Aperghis, Marcel Bozonnet fait jaillir, à travers un montage de textes, « la parole collective de la révolution, son bruissement, ses craquements, ses inquiétudes et son enthousiasme. »

• durée estimée du spectacle : 1h15

 

 


DANS LA PRESSE / MÉDIAS

>Interview de Marcel Bozonnet dans l'émission "Vous m'en direz des nouvelles" du 16 octobre 2015 sur RFI

>extraits de presse :

"Aux antipodes d’un certain théâtre qui n’a de militant que sa parole, le corps ici n’est pas un simple porte-voix, il danse le texte, le corps aussi se soulève."
Jean-Pierre Thibaudat pour Mediapart – 19 octobre 2015

"Le tableau de l’écartèlement de Damiens qui avait osé attenter à la vie du roi, la description de l’hallucinant Code Noir qui avait sévi en Haïti, l’affirmation de la liberté « qui consiste à faire tout ce qui ne nuit pas à autrui », une succession de tableaux saisissants clamés avec une force impressionnante, par trois artistes hors pair."
Edith Rappoport – 11 octobre 2015

"La force des récits (Robespierre, Mirabeau, Aimé Césaire… dont la valeur n’est en rien supérieure au simple témoignage de citoyens anonymes) tient aussi à la conviction non feinte de ces trois formidables comédiens. On ne joue plus vraiment ici. L’engagement n’est pas seulement celui du comédien mais bien du citoyen. C’est un théâtre engagé, un espace de réflexion sur notre présent aux valeurs universelles bousculées au regard du passé, précisément de la révolution française qui vit un peuple se déclarer souverain. Soulèvement(s), en s’interrogeant avec intelligence, en s’effaçant aussi derrière les acteurs de son sujet, les citoyens, redonne au théâtre son sens premier, fondamental, celui du politique, l’endroit de la Cité."
Denis Sanglard pour Un fauteuil pour l’orchestre – 19 octobre 2015

 


NOTE D’INTENTION
« Les soulèvements dans les pays arabes nous ont rappelé que le peuple existe, que le peuple peut agir, ou en tout cas réagir, s’opposer, avec puissance, ténacité et détermination, avec enthousiasme et foi pour changer un état politique qui semblait si installé qu’il paraissait immuable. Ce moment précis du « soulèvement du peuple » semble prendre par surprise et pourtant il paraît si légitime. Ce qui paraissait impossible devient possible. L’interrogation a alors surgi : pourquoi, quand et comment un peuple se soulève-t-il ?

Les ouvrages de Sophie Wahnich nous ont poussés à revenir à la matrice que constitue la Révolution française, à revisiter son déroulement, la débarrasser des analyses qui en ont fait l’origine des totalitarismes pour retrouver les valeurs qui animaient ses acteurs, des valeurs qui nous paraissent indispensables et dont nous continuons à croire en l’universalité. Les acteurs et les témoins des révolutions arabes s’y réfèrent souvent : le modèle est prégnant. Aussi avons-nous acquis la conviction que ces rapprochements sont féconds.

Nous avons voulu transmettre, faire sentir, voir - sans « représenter » mais par le pouvoir d’évocation de la parole – l’énergie et la force des corps, ce qui est à l’œuvre dans le soulèvement d’un peuple : le mouvement, la poussée, la marche, le flux, l’affrontement, l’enthousiasme, la colère, le risque et l’effacement de la peur de la mort.

Les textes sont entre autres ceux de Bossuet, Victor Hugo, Mirabeau, Césaire, Robespierre, Sophie Wahnich…. »
Marcel Bozonnet

 


création collective Les comédiens voyageurs • texte Marcel Bozonnet, Judith Hertel avec la collaboration de Sophie Wahnich • musique originale Richard Dubelski • chorégraphie Marie Orts • scénographie et costumes Renato Bianchi • dramaturgie Judith Ertel  • collaboration artistique Julie Guichard • avec Marcel Bozonnet, Valérie Dréville, Richard Dubelski • création lumière Nicolas Barraud • régie générale Alicya Karsenti • accessoires Manon Choserot  • réalisation des costumes Anne-Cécile Mercier  • construction Franck Pellé • production at administration Denis Moreau • administrateur de production Jean-Luc Tartera

Production déléguée Les Comédiens Voyageurs • coproductions Théâtre de l’Union – Centre Dramatique National de Limoges •  soutien Théâtre de Chelles, La Muse en Circuit, CDC Ateliers de Paris – Carolyn Carlson, SPEDIDAM, ADAMI • la compagnie des Comédiens Voyageurs est conventionnée avec le Ministère de la Culture et de la communication (DRAC Picardie)

programme de salle: 
AUTOUR DU SPECTACLE 

>CONFÉRENCE DE MARCEL BOZONNET
"Marcel Bozonnet, un engagement par le théâtre, dans le monde"
jeudi 5 novembre à 18h à l'Université de Cergy-Pontoise dans le cadre de Université ouverte
Artiste, pédagogue, administrateur, Marcel Bozonnet est une figure de la vie théâtrale française au parcours remarquable. Comédien citoyen, l’engagement et l’intérêt qu’il porte au monde guident ses choix tout au long de sa vie d’artiste.

 

PARTENAIRE(S)