TETRIS

Erik Kaiel • Ballet de Marseille

Les formes géométriques du célèbre jeu vidéo Tetris inventé dans les années 1980 envahissent le plateau ! Mais ici, il n’est pas question de virtuel. Créé en 2011 par le jeune chorégraphe libano-américain Erik Kaiel pour sa compagnie Arch8, Tetris a fait le tour du monde. Il entre aujourd’hui au répertoire du Ballet National de Marseille et quatre danseurs de cette compagnie deviennent les pièces acolorées de ce jeu de stratégie. Corps acrobates, ils tentent malgré la force de la gravité de s’assembler harmonieusement. Si Tetris est ludique, joyeux et plein de fantaisie, il parle aussi de notre rapport au monde et à l’altérité et de notre manière, à chacun, de trouver notre place dans un groupe.

 

----------
NOTE D'INTENTION

Pour le lancement du BNMkiDS, nouveau programme jeune public du BNM, Emio Greco et Pieter C. Scholten ont choisi d’inviter le chorégraphe Erik kaiel, avec comme première entrée au répertoire Tetris.

Résister le plus longtemps à la chute : la règle de Tetris pourrait s’appliquer, peu ou prou, à la plupart des spectacles de danse. Sauf lorsqu’un chorégraphe choisit précisément de faire du jeu vidéo le plus populaire de la planète la matière même de sa création.

Erik kaiel est encore peu connu du public français. Pourtant sa pièce Tetris, créée en 2011 à destination du jeune public, a déjà fait plusieurs fois le tour du monde et remporté, en 2016, à Montréal, le prix du festival iPaY - international Performing arts for Youth.

Son titre explicite s’inspire du jeu vidéo du même nom, qui combine avec un succès planétaire stratégie et divertissement. On y assemble harmonieusement des formes géométriques de tailles diverses, tombant sur des lignes verticales. lorsque les pièces ne s’assemblent pas parfaitement, elles se chevauchent et créent de grands espaces inutiles, qui finissent par bloquer le jeu quand l’empilement occupe tout l’écran.

Sur scène, les blocs colorés sont remplacés par quatre danseurs (tetra signifie “quatre” en grec). Ils glissent les uns sur les autres, s’emboîtent, s’alignent, s’imbriquent et forment d’invraisemblables pyramides qui défient les lois de la gravité.

En matière de combinaisons humaines, l’imagination du chorégraphe semble sans limites, démontrant qu’il existe mille et une façons d’occuper l’espace. Dans cette pièce extrêmement physique et d’une inventivité pleine de fantaisie, Erik kaiel montre la façon dont un groupe se constitue et construit son propre langage. Mais gare au moment où les corps se désassemblent ! l’esprit de groupe alors n’a plus cours. chaque individu reprend son autonomie et se retrouve face à lui-même. Clin d’oeil à la technologie d’aujourd’hui, Tetris rappelle que, malgré tout et depuis la nuit des temps, c’est le jeu qui amène les gens à se rencontrer et tisser des liens.

La pièce se place dans la droite ligne de la thématique développée au Ballet National de Marseille, « le corps en révolte ». Une révolte joyeuse, acrobatique où la scène devient un terrain de jeu délirant.

 


concept, chorégraphie, design sonore, costumes Erik Kaiel I avec les danseurs du Ballet National de Marseille et du BNMNEXT I ©Didier Philispart

Production Ballet National de Marseille • création pour Arch8 en 2011 • entrée au répertoire du Ballet National de Marseille le 23 mars 2017 • Le Ballet National de Marseille reçoit le soutien du Ministère de la Culture et de la Communication, de la Ville de Marseille et du Conseil Régional Provence - Alpes - Côte d'Azur.
 

AUTOUR DU SPECTACLE 

• durée 50 mn
--------

PARTENAIRE(S)