TRAVIATA

Vous méritez un avenir meilleur

Giuseppe Verdi I Benjamin Lazar I Florent Hubert I Judith Chemla • Théâtre des Bouffes du Nord

Au milieu des fleurs fraîches et des voiles aériens, une femme se meurt d’amour. Cette femme, c’est ici l’incandescente Judith Chemla, qui incarne de sa lumineuse présence Violetta Valéry, l’héroïne inspirée à Verdi par La Dame aux Camélias d’Alexandre Dumas fils. Un petit orchestre de chambre (avec accordéon !) en lieu et place de l’orchestre romantique originel, des incursions dans la poésie contemporaine de Christophe Tarkos, la simplicité saisissante de la musique de Verdi, la délicate beauté d’un décor à couper le souffle... et le charme opère. Bouleversant instant de grâce, cette mise en scène aborde l’une des œuvres les plus célèbres du répertoire de manière singulière et totalement vivifiante ! 

 

----------
Un parfum entêtant et paradoxal de rêve et de réalité flotte autour de La Traviata, comme si la vie et la mort de cette femme dite « dévoyée » semblaient à la fois plus réelles et plus insaisissables que celles des autres héroïnes lyriques. Ce parfum composé d'essences de fleurs rares, d'alcools, de médicaments, de peaux caressées, d'argent prétendument inodore, Giuseppe Verdi a réussi à en imprégner profondément son tissu musical, alors qu'il s'évaporait tout juste de l'histoire de la courtisane Marie Duplessis, morte en 1847, six ans avant la création de l'opéra à Venise.

Dans Traviata - Vous méritez un avenir meilleur, les spectateurs sont invités dans l'intimité de Violetta à voir de tout près le feu auquel elle se livre, parmi les convives de cette fête musicale et fantasmagorique où se mêlent théâtre et opéra, voix parlées et voix chantées, où la distinction entre instrumentistes et chanteurs se brouille, où Charles Baudelaire se trouve assis près de Christophe Tarkos et où chantent et meurent les fantômes de ce Paris en plein essor industriel dont nous vivons à présent l'avenir.
Benjamin Lazar

 

----------
Si un livre doit être la hache qui brise en nous la mer gelée, comme le dit Kafka, La Traviata et la puissante force humaine de Violetta viennent faire craquer violemment tout ce qui aurait enseveli cette hâte et cette appétence à vivre effrontément - à se consumer sans filtre - à être livré au feu de l'expérience et aux sentiments brutaux qui secouent le cœur quand l'amour naît, et que la mort rôde.

Ce parfum de vie entêtant, exacerbé par la perte certaine et les gouffres d'abandon où doit s'abîmer cette femme ; la beauté inexorable de la musique par laquelle la grâce se révèle dans la souillure même, cet endroit exact, ce destin, cette vibration, je les reconnais.

J’entrevois aujourd'hui avec une joie infinie que le temps est venu, que le premier coup a été lancé, que la glace se brise, que l'océan est vaste et que notre navire bénéficie d'une parfaite et alchimique concordance de par chaque membre de son équipage.

En un mot, j'y crois dur comme le fer de la hache. Comme Violetta succombe avec une foi intacte. Ritorno a viver, o gioia !
Judith Chemla

 


d’après La Traviata de Giuseppe Verdi I conception Benjamin Lazar, Florent Hubert, Judith Chemla I mise en scène Benjamin Lazar I arrangements et direction musicale Florent Hubert, Paul Escobar I chef de chant Alphonse Cemin I scénographie Adeline Caron I avec Florent Baffi (le médecin), Safir Behloul (Alfredo Germont), Jérôme Billy (Giorgio Germont), Renaud Charles (flûte), Elise Chauvin (Flora Bervoix et Anina), Judith Chemla (Violetta Valéry), Axelle Ciofolo de Peretti (clarinette), Myrtille Hetzel (violoncelle), Bruno Le Bris (contrebasse), Gabriel Levasseur (accordéon), Sébastien Llado (trombone), Benjamin Locher (cor et le baron Douphol), Marie Salvat (violon) I  costumes Julia Brochier I lumières Maël Iger I  maquillages et coiffures Mathilde Benmoussa I assistante à la mise en scène Juliette Séjourné I assistants à la scénographie Nicolas Brias et Fanny Commaret I ©Pascal Victor_Artcomart

Production C.I.C.T. - Théâtre des Bouffes du Nord • Coproduction Théâtre de Caen I Espace Jean Legendre - Théâtre de Compiègne - scène nationale de l’Oise en préfiguration I Le Parvis - scène nationale de Tarbes-Pyrénées I Le Théâtre - scène nationale Mâcon-Val de Saône I TANDEM  - scène nationale I Théâtre Forum Meyrin / Genève I Le Moulin du Roc - scène nationale de Niort I Théâtre de l’Incrédule I Cercle des partenaires des Bouffes du Nord • Action financée par la Région Ile-de-France • Soutien SPEDIDAM • Aide Arcadi Île-de-France • Participation artistique Jeune théâtre national • Construction décors Ateliers du Moulin du Roc - scène Nationale de Niort • Le Théâtre de l’Incrédule est soutenu par la Région Normandie.

AUTOUR DU SPECTACLE 

• durée 2h
--------
• âge 12 ans et +
--------
• en français et italien surtitré