UNWANTED

création 2017|2018

Création Escales danse 2017-2018

Dorothée Munyaneza • Compagnie Kadidi

À douze ans, en 1994, Dorothée Munyaneza fuyait le Rwanda avec ses parents. Aujourd’hui chanteuse, auteure, danseuse et chorégraphe, elle crée des œuvres pour faire entendre le silence des voix rendues muettes par les violences de l’Histoire.

En 2014, avec puissance et émotion, elle racontait dans Samedi détente les souvenirs de son enfance au Rwanda et le basculement tragique, ce jour de printemps où l’avion qui transportait le président rwandais fut abattu. Dans Unwanted, sa deuxième création, elle rend hommage aux milliers de femmes dont les corps devinrent champs de bataille lors du génocide des Tutsis.
À partir de dizaines de témoignages de femmes et d’enfants nés de ces violences elle interroge, sans faux‐semblants, les conséquences du viol comme arme de guerre. Malgré la douleur, c’est l’élégance, la dignité et la beauté de ces femmes que cherche avant tout à dévoiler la chorégraphe, avec délicatesse et détermination. 

 

----------
BIOGRAPHIE

Chanteuse, auteur et chorégraphe, Dorothée Munyaneza développe une œuvre ardente. Sur la scène contemporaine internationale depuis le début des années 2000 au sein de plusieurs projets musicaux et chorégraphiques, elle signe sa première création Samedi Détente en 2014 et travaille actuellement à son second spectacle Unwanted, qui sera créé à l’été 2017.

Originaire du Rwanda, Dorothée Munyaneza quitte Kigali en 1994 à 12 ans pour s’installer avec sa famille en Angleterre. Désormais de nationalité britannique, elle étudie la musique à la Jonas Foundation de Londres et les sciences sociales à Canterbury avant de s’établir en France. Avec la musique, le chant, la danse, le texte, Dorothée Munyaneza part du réel pour saisir la mémoire et le corps, individuels et collectifs ; pour prendre la parole et porter les voix de ceux qu’on tait ; pour interroger le génocide des Tutsis, la violence faite aux femmes, les inégalités raciales. Pour faire entendre les silences et voir les cicatrices de l’Histoire.

En 2004, elle compose et interprète la bande originale du film Hotel Rwanda de Terry George et participe en 2005 à l’album Anatomic du groupe Afro Celt Sound System. En 2010, elle sort son premier album solo enregistré avec le producteur Martin Russell et collabore en 2012 à l’album Earth Songs du compositeur James Brett.

Elle fait dialoguer la musique avec les autres modes d’expression : entrelaçant afro-folk, danse et textes du chanteur militant américain Woody Guthrie avec le guitariste Seb Martel ou croisant danse, poésie et musique expérimentale avec le musicien Jean-François Pauvros, le chorégraphe Ko Murobushi et le compositeur Alain Mahé. Avec ce complice, elle expérimente des performances in situ au Centre Pompidou, au sein des collections du MuCEM de Marseille et élabore ses créations chorégraphiques.

En 2006, elle rencontre François Verret et est son interprète dans Sans Retour, Ice, Cabaret et Do you remember, no I don’t. Depuis, Dorothée Munyaneza œuvre sur la scène chorégraphique internationale auprès de Nan Goldin, Mark Tompkins, Robyn Orlin, Rachid Ouramdane, Maud Le Pladec et Alain Buffard.

En 2013, elle crée sa compagnie Kadidi et signe Samedi Détente en novembre 2014 au Théâtre de Nîmes-scène conventionnée pour la danse. Après une centaine de représentations en France et à l’étranger, le spectacle sera repris au Théâtre de la Ville de Paris en avril 2017. Unwanted, sa seconde signature, sera créé à l’été 2017.

 


conception et chorégraphie Dorothée Munyaneza • avec Holland Andrews, Alain Mahé, Dorothée Munyaneza • regard extérieur Faustin Linyekula • scénographie Vincent Gadras • artiste plasticien Bruce Clarke • création lumière Christian Dubet • musique Holland Andrews, Alain Mahé, Dorothée Munyaneza • costumes Stéphanie Coudert • régie générale Marion Piry • © Bruce Clarke, Julienne Munyaneza

production Compagnie KadidiI Anahi • coproduction Festival d’Avignon, Théâtre de Nîmes – scène conventionnée pour la danse contemporaine, Le Liberté – scène Nationale de Toulon, Pôle Arts de la scène – Friche la Belle de Mai, La Chartreuse de Villeneuve‐lez‐Avignon ‐ centre national des écritures du spectacle, Musée de la Danse / Rennes, Théâtre Garonne – scène européenne / Toulouse, MCB Maison de la Culture de Bourges ‐ scène nationaleI Bois de l’Aune / Aix en Provence, BIT Teatergarasjen‐BergenI Pôle Sud ‐ centre de développement chorégraphique de Strasbourg, L'échangeur CDC Hauts de France, Escales danse en Val d'Oise, Théâtre de St Quentin‐en‐Yvelines ‐ scène nationale, Théâtre du fil de l'eau / Pantin, Théâtre Forum Meyrin/ GenèveI Tanz im August/HAU Hebbel am Ufer / Berlin, Festival d’Automne à Paris • soutien DRAC PACA ‐ Ministère de la Culture et de la Communication, Région PACA, Arcadi Ile‐de‐France, Fonds de dotation du Quartz / Brest, Creative Exchange Lab du Portland Institute for Contemporary Art, Africa Contemporary Arts Consortium / USAI Baryshnikov Arts Center / New York, CICR Comité International de la Croix‐Rouge, Fonds SACD musique de scène, Fonds SACD théâtre, Fonds Transfabrik – fonds franco‐allemand pour le spectacle vivant • aide Montevideo / Marseille • La compagnie Kadidi bénéficie du soutien de l'Institut français pour ses tournées à l'étranger.

AUTOUR DU SPECTACLE 

durée estimée 1h15
-------
âge 15 ans et +
-------
RENCONTRE avec l'équipe artistique
à l'issue de la représentation du 6 février 2018