YIDDISH COWBOYS

création 2015|2016

♦ INTERVIEW / YOM sur la radio RGB 99.2 FM (jan. 2016)

Songs for the old man

YOM
Plongée dans le Far West

« Je suis même assez extrême dans mes délires, mais je prends la musique très au sérieux », confie Yom, le plus éclectique des clarinettistes français. Son héritage culturel maternel (origines juives de Transylvanie) l’a mené vers la musique klezmer. Avec Yiddish Cowboys, le voilà sur les pas du père, parti plusieurs années aux USA dans les années cinquante. Une épopée qui plonge dans le Far West et ses ambiances country et bluegrass. En complicité avec le guitariste Aurélien Naffrichoux, dans une nouvelle instrumentation en quintet qui fait la part belle aux guitares (banjo, guitares folk, électrique, baryton…), Yom met en relief de surprenantes parentés, sur fond d’errance et de déracinement, entre la nostalgie des chansons yiddish et celle des ballades de cowboys.
 

[!] ATTENTION, CHANGEMENT DE LIEU !
Ce rendez-vous rencontrant un vif succès auprès du public, le concert initialement prévu à L'-Théâtre des Arts / Cergy-centre se déroulera à L'-Théâtre des Louvrais, place de la Paix / Pontoise.

 


Après plusieurs années de complicité musicale en duo avec le guitariste Aurélien Naffrichoux, et diverses expérimentations en trio, Yom réinvente ses « Yiddish Cowboys » sous un nouveau nom, avec un répertoire original et une nouvelle instrumentation en quintet donnant la part belle aux guitares (steel guitar, dobro, banjo, guitares folk, électrique et baryton). L’épopée dans le Far West se poursuit et s’enrichit d’un nouveau discours et de sonorités nouvelles.

Au travers de ce projet qui mêle musique d’inspiration yiddish et Americana (blues, bluegrass, country, folk…), Yom entend réunir deux pans de son histoire familiale. Après avoir exploré depuis tant d’années l’héritage culturel maternel (origines juives de Transylvanie), Yom donne à entendre, au travers de cette épopée musicale, l’histoire de son père parti vivre plusieurs années aux Etats-Unis dans les années 50 après avoir été adopté par un médecin de l’armée américaine mobilisé en France après la deuxième guerre mondiale.

À partir de l’histoire paternelle, Yom réinvente son récit initiatique, son Amérique fantasmée constituée de magnifiques et vastes paysages, plaines, montagnes, canyons qu’un cowboy solitaire parcourrait inlassablement, fredonnant de mélancoliques ballades sur son cheval au soleil couchant, simplement accompagné de son banjo…

Car ce que Yom révèle au travers de ce nouveau répertoire, c’est un parallèle quasi évident entre la nostalgie des chansons yiddish et celle des ballades de cowboys, portant toutes deux sur des thématiques qui lui sont chères, comme l’errance, le déracinement, la solitude existentielle…

Songs For The Old Man nous fait découvrir des paysages et des territoires encore inexplorés où se confondraient Bessarabie Orientale et Nouveau Mexique, Colorado et Danube, Appalaches et Carpates… Une passerelle spatio-temporelle entre Far East et Far West.

 


composition, direction musicale, clarinette Yom • guitare baryton, guitare électrique, banjo, steel guitar, arrangements Aurélien Naffrichoux • guitare folk, guitare électrique, dobro Guillaume Magne • basse Sylvain Daniel • batterie Mathieu Penot

coproduction Festival d'Ile-de-France, Théâtre du Garde-Chasse des Lilas, Planètes Rouges • Yom est soutenu par la DRAC Île-de-France – Ministère de la Culture et de la Communication. Songs for the old man a reçu le soutien de la Dynamo de Banlieues Bleues • créé dans le cadre du Festival d'Ile-de-France 2015.

AUTOUR DU SPECTACLE 

RENCONTRE avec l'équipe à l'issue de la représentation
>écoutez la rencontre avec Yom

en savoir plus

YOM
compositeur et clarinettiste / Artiste en résidence
Yom